Sections européennes

triangle

La section européenne - Anglais

La section européenne en anglais.
La section « euro » s’adresse à des élèves motivés et qui possèdent déjà un bon niveau d’anglais (validé par le professeur d’anglais de 3ème.)
Les élèves de section euro sont répartis sur plusieurs classes mais se retrouvent entre eux pendant 2 heures/semaine pour 1 heure d’anglais euro et 1 heure de DNL (Discipline Non Linguistique). Au lycée, il s’agit de la physique-chimie qui est donc enseignée en anglais. Ces 2 heures se rajoutent à leur emploi du temps. L’effectif en euro est réduit à environ une vingtaine d’élèves.
Au cours leur scolarité en section euro, les élèves auront la possibilité de séjourner en Angleterre. Un échange avec un lycée de Bath en Grande-Bretagne a lieu depuis 2 ans.
Les élèves de la section ont régulièrement l’occasion de travailler avec l’assistant(e) anglophone.
A l’issu de sa terminale, l’élève de section euro passera une épreuve spécifique à l’oral pour valider un bac européen.

Publié le vendredi 4 mars 2016

La section européenne - Espagnol

A qui s’adresse la section européenne espagnol ?

Tous les élèves hispanisants qui portent de l’intérêt aux langues et qui souhaitent approfondir et diversifier leurs connaissances en espagnol. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir suivi le cursus de la section européenne au collège.

Cet enseignement met l’accent sur l’oral (l’épreuve du bac étant un examen de 20 minutes).

La section européenne est accessible dès la seconde, 20 places. La certification de niveau B1 ouvre des portes à l’étranger. De même, l’échange avec Alicante intègre le projet d’établissement en ce qui concerne l’ouverture à l’internationale.

Des points supplémentaires au Bas, et à la clé, une mention européenne.

En plus de la pratique de l’oral, il y a 1 heure de physique-chimie en espagnol. Un façon de revoir le programme de façon ludique.

Les élèves de la classe européenne espagnol partagent des scènes de leur année :

Pour visualiser la video en plein écran, cliquer ici

Publié le vendredi 4 mars 2016